Skip to content

Le réservoir Poisson Blanc

14 octobre 2011

Le Poisson Blanc est un joyau bien gardé de l’Outaouais. Il s’étend sur plus de 30 km, de quoi plaire amplement aux plaisanciers! Nous avons entendu parler du Réservoir par un ami fervent de pêche. Ce que nous avons découvert est sans égal : un énorme plan d’eau offrant des centaines de sites de camping sauvage gratuits. Il faut bien entendu une embarcation pour s’y rendre, mais il est possible d’en louer à deux endroits. À environ une heure et quart de Gatineau se trouve le Camp Air-Eau-Bois, qui assure la location de canots et le stationnement, moyennant des coûts très raisonnables. Vous pouvez y garer votre voiture si vous possédez déjà votre embarcation.

Une fois tout votre équipement à bord, le principe est simple : premier arrivé, premier servi. Il y a plus de 80 îles dans le réservoir, et il est possible d’avoir une île à vous pour aussi longtemps que vous le voulez. Ne suffit qu’à la trouver et à en faire vôtre. Le coin est connu des adeptes de plein air aguerris, des pêcheurs et des plaisanciers, mais nous estimons qu’il est encore possible de s’y retirer en toute tranquillité.

Le calme

Notre île

À noter, le stationnement ferme ses portes à 20 h. Si vous décidez de partir après le travail, vous feriez mieux de bien calculer votre temps. Il faut tout de même une bonne demie heure de canot avant de repérer des endroits intéressants où jeter la tente. L’effort sera toutefois récompensé, d’un côté vous aurez droit à la lune plombant sur le lac, de l’autre au soleil couchant.

Lever de lune

À l’autre bout du réservoir, plus précisément à Notre-Dame-du-Laus, se trouve le Parc régional du Poisson Blanc. Une équipe dynamique travaille à la promotion d’une offre touristique accessible au public. Elle nous réserve de plus en plus de développements et d’activités. Rendez vous au Bastion, la maison d’accueil, pour réserver un canot ou un kayak, entre autres, ou choisir votre emplacement de camping. De ce côté du réservoir, les emplacements sont bien délimités et mieux aménagés que ceux totalement sauvages du côté Sud. Le Parc offre également des tentes prospecteur pour davantage de confort.

Nous n’avons pas encore exploré le côté lac du Parc régional Poisson Blanc, mais nous avons eu l’occasion de sillonner les sentiers de randonnée pédestre. Nous avons eu droit à une vue à couper le souffle de tout le réservoir. Spectaculaire. Au départ d’une superbe plage sablonneuse aux abords de la rivière du Lièvre, les randonneurs ont la possibilité de longer la rivière pour ensuite remonter la montagne où ils pourront s’arrêter pique-niquer au belvédère.

Panorama automnal

Pour l’instant, 5 km de sentier ont été aménagés, et ils valent le détour. Nous comptons bien y retourner cet hiver pour admirer le paysage hivernal.

Notre chien Chinook a également beaucoup aimé tous ses passages au lac Poisson Blanc, où les chiens sont permis!

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :